Pierre-Jean Luccioni • Philippe Walter
Editions Alain Piazzola

6 ans de collecte

Auprès de plusieurs centaines de bergers

Le pastoralisme traditionnel se meurt en Corse, tué par le modernisme agricole, le nouvel univers socio-économique et le monde globalisé. Les anciens bergers corses, dépositaires d'un savoir essentiellement oral et de pratiques millénaires, disparaissent les uns après les autres dans l'indifférence générale.

Il était donc important de recueillir leur parole avant qu'elle ne s'éteigne définitivement. C'est chose faite grâce aux enquêtes systématiques de terrain et aux reportages photographiques que j'ai menés de mars 2008 à septembre 2013 dans toute l'île.

P J Luccioni

left intro

40.000 photographies

Et plus de 200 heures de témoignages

"Lorsque Pierre Jean Luccioni, journaliste à FR3, d’ascendance rurale, corsophone averti, pétri de culture corse, a entamé le travail relatif à la rédaction d’une anthologie du pastoralisme corse, il y a près de vingt ans, sans doute n’avait-il pas évalué de manière précise l’ambition immense du projet, sa complexité, ses innombrables difficultés".

Edmond Simeoni, président de Corsica Diaspora, qui a contribué à la concrétisation du projet Pastori di Corsica.

right intro img

Usi sacri è prufani

Volume 1

Rites et croyances

Il s'agit du premier volume de l'anthologie Pastori di Corsica (paru fin 2016).

Le coeur de l'ouvrage est constitué par ces témoignages directs des bergers corses exposés dans un plan global qui suit l'ordre du calendrier annuel, rythme de la vie pastorale selon la logique immuable des saisons.

Dans une deuxième partie, Philippe Walter commente l'enquête et livre des clés d'interprétation de cette mémoire du pastoralisme corse, en se focalisant sur le calendrier, les rites, les croyances et les récits des bergers, tels qu'ils émanent de l'enquête précitée.

Capraghji è pecuraghji, Roba è casgiu

Volume 2

Races de chèvres et brebis, conduite des troupeaux, fabrication du fromage

Au cours d’une longue collecte, Pierre-jean Luccioni a abordé avec les bergers la problématique des races ovines et caprines, le mode de conduite des troupeaux ou encore l’épineuse question de la fabrication et de la conservation du fromage. Il a été impressionné par l’immense savoir qu’ils détenaient et qu’il était urgent de recueillir avant qu’il ne disparaisse définitivement.

Au-delà de cette intelligence du geste précis, les bergers possédaient en eux cette force de s’adapter, de décoder leur environnement et d’évoluer dans des milieux les plus variés et les plus hostiles. Confrontés aux aléas du temps, démunis de tout ou presque, ils avaient compris qu’un « savoir-faire » était avant tout une réponse immédiate à un problème pour se nourrir, s’abriter, se vêtir ou conduire et exploiter au mieux un troupeau.

Durant des millénaires, ces bergers ont su se transmettre un savoir qui était amélioré au fil des générations pour élever des animaux, pour les soigner, pour connaître les plantes utiles, pour apprendre aussi à maîtriser la fabrication du fromage avec des moyens rudimentaires. Leur esprit inventif a permis de créer mais aussi d’exploiter de manière opportuniste les richesses de la nature.

Vidéo

NIOLU, TERRE DES BERGERS

Découvrez en vidéo cet hommage au Niolu, passeport authentique de la ruralité, de la montagne, du pastoralisme en Corse et au delà en Méditerranée.

left intro

Remerciements

Cette démarche n’a été possible qu’avec le concours de la Ville d’Ajaccio, de la CTC (grâce à Josepha Giacometti et à son équipe, en charge de la culture). Sans oublier l’accueil chaleureux et efficace de la Bibliothèque Patrimoniale Fesch. Merci également à Jean Nicolas Antoniotti, ex président de Femu Quì, entrepreneur qui a convaincu des entreprises corses de participer financièrement à la collecte des derniers éléments de l’enquête, sur le terrain, grâce au concours d’une société locale d’hélicoptères.

right intro img

ACHETER LE LIVRE

A distance ou par internet

Particuliers

Il est possible de passer commande directement auprès des éditions Alain Piazzola. L’ouvrage sera expédié avec une participation aux frais de port de 5 euros (coût de l’envoi en colissimo 12 €, dont 7 € pris en charge par l’éditeur).
Pour passer commande : marie.do.piazzola@wanadoo.fr
ou 06 09 53 38 48

Professionnels

Toute librairie peut se fournir auprès du distributeur Pollen, ou directement auprès des éditions Alain Piazzola :
marie.do.piazzola@wanadoo.fr / 06 09 53 38 48

Liste des points de vente en Corse

Ajaccio

Librairie des Palmiers
Librairie La Marge
Fnac
Géant Casino Mezzavia
Relais Ceccaldi

Bastelicaccia

A scopa

Sagone

Super U
Alinea

Cargese

SNC Dragacci

Propriano

Mironenko
Andrea presse
Le Marigny

Casalabriva

U marcatu di Mani

Porto-Vecchio

Librairie Grand Sud

Corte

Librairie de Flore
Maison de la presse
Prima Pagina

Ponte Leccia

Librairie du Golo

L’Île Rousse

Librairie l’Alba
Libraire Ambrogi
Parc de Saleccia

Calvi

Maison de la presse

Algajola

Galerie de la Plage

Pigna

Casa di L’Artigiani

Bastia

Librairie Papi
Librairie Album
Le George Sand

Borgo

José Oliva, C/C Monte Stello

Furiani

Le Roi lire, C/C La Rocade

Vescovato

Snc Fani, Arena

Folelli

Tabac presse Paoli

Macinaggio

M. Orsi, la Galère

San Nicolao

Tabac presse Olivesi-Doize
Paoli Paul, L’icône
Libre service du Phare, Alistro

Aleria

Centre Leclerc
Ange Fraticelli, av. A . Sauli

Ghisonaccia

Centre Leclerc U Cottone

Migliacciaro

Andreani Gérard

Travo

Fidrit jacqueline, C/C

Contact

La communication est assurée par Corsica Diaspora

Corsica Diaspora
4 avenue de Paris
20000 Ajaccio

Un situ fattu in Corsica da l'agenzia webaxis

Fiera di u Niolu : présentation du volume 2 de Pastori di Corsica

Rédigé le 15/09/2017

Quel bel hommage aux bergers que celui rendu par Pierre-Jean Luccioni lors de la présentation, à l’occasion de la Santa di u Niolu, en présence de l’éditeur Alain Piazzola et du Dr Edmond Simeoni, du deuxième volume de son Anthologie du pastoralisme en Corse, intitulé Capraghji e pecuraghji, roba e casgiu. Alors que le premier tome traitait des us et croyances, le suivant est consacré aux savoir-faire. L’auteur nous a livré le fruit d’une recherche sociologique ainsi que d’une réflexion anthropologique d’une remarquable qualité scientifique. Mais son ouvrage est surtout une passionnante narration de mondes à la fois si éloignés et si proches du nôtre. Les talents de conteurs de Pierre-Jean Luccioni sont indéniables. Il a captivé son auditoire en sachant éviter les écueils de la mièvrerie et du passéisme. Il a décrit des vies frugales et rudes qui nécessitaient une constante adaptation de l’homme à son milieu. Il a montré combien les bergers ont dû faire preuve d’intelligence pour survivre.
Les sociétés pastorales ne sont certes pas des paradis perdus mais elles ne peuvent manquer de susciter une pointe de nostalgie. Elles n’étaient pas idéales mais elles avaient la capacité de se transformer grâce à l’ingéniosité de leurs membres. En mettant en lumière cette inventivité trop souvent méconnue, Pierre-Jean Luccioni assène un coup fatal aux préjugés et au mépris dont les bergers ont été longtemps victimes. Il suscite aussi l’espoir de voir ces capraghji et pecuraghji relever le défi de la modernité et imaginer des harmonies nouvelles.
« Niolu, Niolu
Beatu u babbu chi ci caccia u figliolu ».
Puisse le talent des bergers - mais ne sommes nous pas tous un peu bergers dans l’âme ? - faire mentir à jamais de tels dictons !

Namaria Luciani
Professeur de Droit à l’Università Pasquale Paoli

Continuer ma visite